« Ici c’est ailleurs » au théâtre de St-Gervais – Genève

Destination checkpoints

À quoi ressemble le checkpoint de Patras ? En quels matériaux
sont construites les baraques de la « jungle » de Calais ? Combien
mesurent les palissades de l’enclave de Ceuta ? La photographe
genevoise Ariane Arlotti a sillonné les routes migratoires de
l’Europe : 28’000 kilomètres en six mois, de la Belgique à la Grèce
en passant par les Balkans, la Sicile et la France d’avant l’état
d’urgence, pour relier les points névralgiques de cette nouvelle
carte de l’« industrie sécuritaire » et ramener des images de
l’esthétique qui la sous-tend. À chaque étape, elle a questionné
celles et ceux qui se font face au milieu des ces infrastructures :
migrants et exilés, mais aussi douaniers et garants de la « sécurité »
du continent. Déclinée en trois installations photo-vidéo-son, cette
traversée de la forteresse Europe met des images claires et des
mots précis sur cette tragédie quotidienne.

Installations photo-vidéo-son — Ariane Arlotti
Du 10 octobre au 16 décembre 2017
Du lundi au samedi de 12h à 18h — Entrée libre
Vernissage le 10 octobre à 18h
111
222